Pourquoi devrais-je faire évaluer mon enfant?

Pour chaque enfant, nous bâtissons le pont entre ses besoins et les interventions qui pourront accompagner et rééduquer adéquatement le jeune et sa famille, et faire une différence dans son cheminement scolaire, familial et affectif.

Les résultats d’évaluation mènent à une meilleure compréhension des apprentissages et des comportements de l’enfant. Les évaluations guident les parents, les enseignants et les intervenants à trouver des moyens pour que l’enfant puisse se sentir mieux et atteindre son plein potentiel de développement.

Voici les principaux avantages des évaluations neuropsychologiques : 

 

Pour l’enfant

  • Une amélioration de son bien-être et le sentiment d’être mieux compris par son entourage.
  • Une plus grande confiance en soi et de l’espoir en l’avenir.
  • Une amélioration dans ses relations, au sein de sa famille, avec ses amis, à l’école.
  • Une plus grande harmonie familiale.
  • Une nette progression du comportement grâce à des outils adaptés, à des interventions ciblées et plus efficaces.
  • Une plus grande aisance scolaire, une amélioration des capacités d’apprentissages grâce à un rythme d’apprentissage plus respectueux, à des mesures adaptées en classe, etc. 

Pour les parents

  • Des réponses aux questions quant à la présence d’un trouble chez votre enfant (est-ce un retard, une faiblesse ou un trouble?), quant au degré du problème (est-il léger, modéré ou sévère?), quant au pronostic à moyen terme (est-ce que la situation va s’améliorer? se détériorer?).
  • Une meilleure compréhension de la cause des difficultés de votre enfant. Par exemple, un enfant peut éprouver des difficultés en lecture à cause d’un trouble spécifique du langage écrit (dyslexie), mais aussi en raison d’un trouble d’attention (TDAH), de motivation, de langage, d’exécution, d’intelligence, de vision, ou de traitement auditif altéré.  
  • Une perception juste et adaptée des forces et des faiblesses de votre enfant, des impacts de sa problématique sur ses apprentissages, ses activités au quotidien et sur ses relations avec les autres.
  • Des conseils éducatifs permettant de mieux comprendre les réactions de votre enfant et d’identifier la nature ou la cause de ses difficultés à l’école, à la maison ou en société.
  • Une expertise au niveau de la mise en place des aménagements d’apprentissage mieux adaptés pour l’établissement scolaire de votre enfant (ex : droit à 1/3 temps supplémentaire, droit à un correcteur orthographique et à des outils technologiques, etc.).
  • Des références ciblées qui vont servir à d’autres professionnels pour poursuivre l’investigation (au besoin), prendre en charge la rééducation et les interventions qui aideront votre enfant à atteindre son plein potentiel.
  • Une compréhension globale de la problématique de votre enfant dans le cas où vous auriez obtenu plusieurs évaluations segmentées (ex : orthophonie + ergothérapie + médecin).
  • Un avis sur la question du cheminement, du classement scolaire de votre enfant. Par exemple, votre enfant devrait-il recommencer son année scolaire? Ou être admis dans une classe à cheminement particulier ou temporaire? Votre enfant a-t-il les aptitudes pour bien évoluer dans une école privée? Dans un programme sport-études, artistique ou d’éducation internationale? Votre enfant est-il prêt pour la maternelle avant 5 ans? Devrait-il sauter une année scolaire s’il est né en octobre ou en novembre par exemple? 

Pour l'école

  • Un profil détaillé, avec bilan des capacités d’apprentissage, des forces et faiblesses de votre enfant, et des recommandations appropriées sur le plan pédagogique de manière à contourner ou minimiser les difficultés ou les problèmes.
  • Des suggestions concernant la mise en place de mesures compensatoires pour les examens afin d’assurer à votre enfant des performances proportionnelles à ses potentialités réelles (mesures adaptatives ou modificatives, etc.).
  • Des suggestions concernant le plan d’intervention adapté à votre enfant, lesquelles seront utiles à la direction de l’enseignement scolaire, afin qu’elles orientent de façon appropriée les approches pédagogiques en tenant compte des besoins et des spécificités des enfants tels que le vôtre.
  • Des stratégies pour guider l’enseignant dans ses interactions avec votre enfant, ou dans ses façons de lui transmettre les nouveaux apprentissages. Ces stratégies permettent à l’enseignant de contourner les problèmes ou de mieux mettre à profit les forces de votre enfant.

Pour le médecin

  • Un diagnostic, avec précision du tableau clinique, du trouble associé et du degré d’atteinte.
  • Un éclairage au niveau des diagnostics différentiels. Par exemple une cote déficitaire sur l’échelle d’attention aux questionnaires de Conners, de CADDRA ou de SNAP peut résulter de difficultés d’apprentissage, d’anxiété, d’intégration verbale, d’une douance, d’une immaturité affective, d’une dépression, de troubles du sommeil, d’un manque de responsabilisation de la part de l’enfant ou d’un rythme pédagogique trop rapide pour ses capacités, etc., sans nécessairement être la résultante d’un trouble primaire d’attention (TDAH). Évidemment, le traitement ne sera pas le même selon l’étiologie du trouble.
  • Un avis concernant la question de prise en charge pharmacologique (le TDAH s’accompagne ou non d’anxiété, de tics, de top, etc.?), ou, s’il y a lieu, une évaluation sur l’efficacité du traitement médicamenteux actuel (le traitement actuel fonctionne-t-il? Est-il mitigé? etc.).
  • Des recommandations pour orienter plus efficacement ses interventions dans le cas d’un diagnostic différentiel.

Pour le psychologue

  • Un éclairage concernant les causes sous-jacentes au problème psychoaffectif de votre enfant. (Le trouble d’estime de soi, d’anxiété, du comportement ou le sentiment de tristesse chez votre enfant résulte-t-il de troubles psychologiques, neurologiques ou d’apprentissage sous-jacent?)

 

Pour les intervenants

  • Un éclairage quant aux troubles associés chez votre enfant. Par exemple, la dyslexie ou la dysphasie s’accompagne-t-elle d’un TDAH, d’un trouble non verbal? La dysgraphie est-elle induite ou exacerbée par un TAC? Par un SDNV? Par des facteurs d’impulsivité?
  • Plusieurs recommandations pour les thérapeutes (orthopédagogue, psychologue, ergothérapeute, etc.) et les autres intervenants dans le but d’aider votre enfant à atteindre son potentiel de développement.

En résumé, les parents apprécient la clarté de nos rapports et la qualité des recommandations qui permettent une aide réelle suite à l'évaluation. Les médecins apprécient la justesse de nos diagnostics et nos recommandations quant au type de médication appropriée lorsqu'il y a lieu. Les enseignants et orthopédagogues apprécient nos explications qui permettent de saisir les forces aussi bien que les difficultés d'un enfant, et qui orientent les interventions et les mesures d'aide (accommodations) à mettre en place pour favoriser la réussite et le bien-être de l’enfant.

Ensemble pour s’épanouir!

Plan du site

Agence web Montréal Caméléon Média